Collection capsule « Make waves »

Aujourd’hui je vais vous raconter un peu l’origine de cette collection capsule, pourquoi j’ai eu envie de la réaliser et à quoi elle va pouvoir servir. C’est parti ! 

J’ai eu la chance de pas mal voyager depuis mes 20ans (dit comme ça on dirait que j’en ai 70 ahah), et j’ai petit à petit été témoin de changements dans les mers et les océans. Alors bien sûr nous en sommes tous les témoins et il n’y a pas besoin de partir à l’autre bout du monde pour se rendre compte des déchets qui s’accumulent sur nos plages. Il y a tout de même eu deux moments qui m’ont vraiment fait prendre conscience, d’une part de ce qui se passe, du réel impact de tout ça sur « le vivant » marin, d’autre part que je ne pouvais plus continuer à me laisser porter sans agir à mon échelle. C’était comme être complice et je n’en pouvais vraiment plus.
Le premier moment est ma seconde visite à Bali et sur les îles Gilis. 4 ans plus tôt j’avais découvert des coraux de toutes les couleurs, c’était magnifique, réellement enchanteur. En 2016, plus rien, que du blanc et des coraux morts, en raison d’une augmentation de la température de l’océan…Premier électro-choc. En 4 ans tout avait disparu, un vrai déclic pour moi.
Deuxième moment, plus récent puisque c’était en mars dernier, mon voyage au Sri Lanka. Je pense que c’est le plus beau voyage que j’ai pu faire, des paysages incroyables, des habitants adorables, une culture très riche, j’ai adoré ! Mais alors l’état des plages…comment dire. Au secours. Je n’avais encore jamais vu autant de déchets accumulés sur des kilomètres de plage. J’ai discuté un peu avec les locaux à ce sujet, ils savent que ça ne plaît pas aux touristes (ce n’est pas ça la chose primordiale mais bon), mais au delà de ça ils n’ont pas du tout de notion des risques qu’ils prennent ne serait-ce que pour leur propre santé et des conséquences de tout ça. Bref ! Tout ça pour dire que j’en ai eu assez d’observer tout ça sans rien faire, même juste à mon échelle, pour essayer de limiter les dégâts.

Et puis suite à ça j’ai aussi eu un doute quant à mon activité. Moi qui suis tant en quête de sens, comment continuer à faire des bijoux, une des choses les plus futiles qui soit ? Paradoxal…Et je me suis souvenue du sens qu’a un bijou pour moi. Pour moi un bijou est toujours porteur d’une histoire ou d’un message, il symbolise toujours quelque chose et c’est là sa véritable valeur. J’ai donc souhaité intégrer un message et une action dans une collection capsule. Elle est composée d’une toute petite sélection de bijoux en édition très limitée.
Vous y trouverez deux modèles de bagues et un jonc, en fil martelé, structure qui peut rappeler la surface de l’océan rarement lisse. J’ai eu envie d’ajouter une couleur à l’or, et j’ai trouvé le Ruthénium, qui fait partie de la famille du platine, avec une couleur gris anthracite.
J’ai choisi deux organisations qui oeuvrent pour sauvegarder les mers et les océans, et pour chaque bijou vendu 4€ leurs seront reversés. La première c’est Sea Shepherd que vous pouvez découvrir ici. Une des plus actives que je connaisse. La seconde c’est le Mouvement Colibris, porté par Pierre Rabhi, qui amène tout le monde à « faire sa part ».

C’est là exactement le message que je souhaite faire passer avec « Make Waves ». Faisons des vagues, faisons bouger les choses à notre échelle. Ces petits bijoux sont là pour nous rappeler que nous pouvons tous faire notre part, à notre échelle, et même si nos actes isolés ne changent rien, s’ils sont répétés dans tous les foyers, il y aura forcément un impact positif !
Voilà, loin de moi l’envie de vous prendre le chou avec des idées écologistes, une simple envie de partager ce qui m’anime vraiment et qui n’a pas encore beaucoup pu transparaître dans mes autres créations, même si le thème de la Nature n’a jamais été loin.
Et vous ce sujet vous intéresse, vous faites des choses à votre échelle pour changer les choses ?

Laisser un commentaire