Et j’entends siffler la marmotte…

Doran

Pour clôturer notre semaine savoyarde qui avait un temps un peu capricieux, nous sommes partis faire des infidélités à la vallée chamoniarde, lui préférant pour l’occasion les 4 têtes.

randonneurs
Nous voilà donc au départ de Burzier (au-dessus de Sallanches) pour d’abord rejoindre le refuge de Doran. En 1h nous y sommes, après avoir alterné entre forêt et chemin pierreux. Le soleil est au rendez-vous pour le moment et la montée offre une magnifique vue sur la chaîne du Mont-Blanc, toujours aussi majestueuse.
Refuge Doran

Au refuge, nouveau paysage : on se retrouve dans un alpage encerclé de montagnes aux faux airs de Grand Canyon. Les ombres des nuages dansent sur les faces acérées, et nous entamons la seconde montée le long de la crête en direction de l’arête des Saix. Des vaches nous observent tranquillement et on entend siffler des marmottes. J’aime ces moments où tous les souvenirs de mes randonnées d’enfance remontent à la surface…des vaches et le son des cloches, un ruisseau, des fleurs sauvages et paf, j’ai 7 ans et je traîne mes groles dans les pas de mes parents en demandant « c’est quand qu’on arriiiiiive? ». On commence à sentir le vent frisquet, il faut dire qu’il a neigé assez bas la veille.
alpage Doranvachemontée Doranchaîne du Mont Blanc

Après une grosse demi-heure nous arrivons sur l’arrête des Saix, point culminant de la rando. La vue est vraiment belle même si des nuages se sont invités sur les cimes le temps de notre arrivée. Nous mangeons un morceau vite fait et repartons parce que le vent est très fort et très très froid. On entend toujours les marmottes siffler mais elles sont bien cachées, impossible à localiser. A la descente je bénis une nouvelle fois mes bâtons. Nous galopons en directions de Mayères et l’aérodrome. Traversée du gros pierrier toujours aussi impressionnant, et voilà le plus dur est fait.

équipe
Pour la dernière partie j’avais l’habitude de passer par le refuge du Tornieux mais une petite erreur d’aiguillage nous fait continuer tout droit en suivant le panneau « Burzier ». Ca rallonge un peu la randonnée mais tout le chemin est dans la forêt c’est vraiment très sympa pour ceux qui aiment être entourés d’arbres. Nous terminons la boucle en 3h30 pour 5h annoncées, avec les pauses photos !

Laisser un commentaire