Il sont en quoi ces bijoux ?

En voilà une très bonne question! J’avoue que je me suis longtemps demandée en quoi j’allai réaliser ma première collection moi aussi. A la Haute Ecole d’Arts et de Design du Genevois, là où j’ai passé mon diplôme de Designer Produits option Bijouterie (héhé le titre en jette), nous avions l’habitude de travailler l’argent. Ici je vous raconte vers quoi mon choix s’est tourné pour le début de l’aventure Zo&Më.

Je n’ai jamais pensé me tourner vers l’or à moins de gagner au loto entre temps…J’ai toujours adoré l’argent mais depuis peu je me surprends à porter de plus en plus de couleur dorée (c’est l’âge il parait lol ). J’avais donc envie de me tourner vers le doré pour la collection TOTËM.

J’ai commencé à faire mes premiers prototypes en laiton, et j’ai littéralement A-D-O-R-É le travailler.
Le laiton est un alliage de cuivre et de zinc qui existait déjà sous l’Antiquité. Lorsqu’on le polit il prend une jolie couleur jaune pâle différente de l’or jaune. Cette couleur donne au bijou un côté vintage qui me plaît beaucoup.
Il faut savoir que ce rendu brillant jaune pâle ne va pas durer, la surface va se patiner avec le temps. Petit à petit son aspect va changer et prendre un vrai effet vintage que personnellement j’aime beaucoup.
Le saviez-vous : Selon les peaux et leur acidité, il peut y avoir une légère trace verte qui se forme sur la peau, surtout pour les bagues. Pas de panique ce n’est pas toxique et ça part très bien avec du savon.

J’aime l’idée que le bijou change avec moi, qu’il n’est pas figé et qu’il faut vraiment en prendre soin, lui porter une attention particulière si on souhaite qu’il garde son aspect du début. (Il existe en effet des recettes de grand-mère pour refaire briller un bijou en laiton, mais ce sera le sujet d’un prochain post!) C’est une jolie relation qui s’installe entre le bijou et son propriétaire. Il en est de même pour les bijoux en argent qui peuvent ternir avec le temps.

J’ai rencontré cet été une personne qui porte depuis des années un jonc en laiton ramené de Namibie je crois. Elle m’a raconté que c’est justement l’aspect mat qu’il a pris avec le temps, au contact de sa peau, qu’elle aime et qu’elle ne voudrait pour rien au monde le faire briller à nouveau. Elle aime la patine qu’il a pris avec le temps, depuis qu’il l’accompagne, et elle ne l’a jamais enlevé.

Une autre personne à qui j’expliquais l’évolution du laiton récemment, après qu’elle ait « flashé » sur la manchette CLÄRITY, a fini par me dire qu’elle aimait beaucoup l’idée de devoir apporter un soin particulier à son bijou. L’idée de devoir tisser un lien particulier avec l’objet la séduisait beaucoup.

Les bijoux de la collection TOTËM seront donc en laiton martelé mais aussi en argent sur commande pour celles qui préfèrent!

Prochainement je vous présente les pierres qui accompagnent les colliers TOTËM et leur signification!

Laisser un commentaire